samedi 13 juin 2009

Bulletin de vote original

Trouvé dans une urne lors des récentes élections européennes.

« Mon cher et vieux pays, nous voici donc » (les moutons du troupeau qui élisons nos bergers dans la classe politique, nos bergers, nos tondeurs et les buveurs de notre lait) « encore une fois ensemble, face à face à nouveau » !

Cocus par les politiciens de tout bord, nous, les brebis naïves qui sommes issues de ce même troupeau qu'on trait, qu'on tond et qu'on bidoche, après-demain comme avant-hier, nous qui ne pouvons que penser de manière stérile jusqu'aux temps où nous aurons cessé de déléguer notre propre pouvoir sur nous-mêmes à nos élus qui ne sont candidats que pour le monopoliser à nos dépens, nous n'avons qu'un seul vrai besoin politique profond : l'abolition totale, mondiale et définitive de cette délégation à des élites bergères qui ménagent les loups.

Même si parmi les candidats de ce 7 juin mars 2009, il y en a de plus sincères, de plus honnêtes, de plus naïfs que d'autres, nous sommes envers nous-mêmes bien criminels de nous choisir des bergers qui nous tondront, traiteront en viande.

Plutôt que de m'abstenir dans le silence du désespéré qui ne dit rien a son massacreur, voici pour vous un avis de votant !

Lorsque mon suffrage est tombe dans l'urne et qu'on a prononce « a voté », je n'ai pu m'empêcher d'entendre : « a bêlé » !

Membre du « peuple souverain » et de sa couche la plus dense : celle qui prostitue son temps et son énergie humaine, ou descend dans la misère sinon, je me suis dit que m'abstenir en silence ne vous informe pas.

L'information consiste à vous faire savoir que nous,les « abstentionnistes » savons que vous nous autorisez à choisir ceux qui nous mèneront à la houlette.

Au moins, sachez traduire nos bêlements, nos « nuls », nos bulletins blancs, nos abstentions ou nos silences... aussi bien que vous faites bien traduire le « a bêlé » en « a voté » !

Aucun commentaire: