mardi 25 janvier 2011

La liberté

Nous sommes « libres » de vendre notre énergie pendant huit heures par jour si nous trouvons acquéreur ; puis nous sommes « libres » de dépenser le montant de notre vente pour acheter des denrées et des loisirs ; nous sommes « libres » de descendre au-dessous du minimum vital si nous ne trouvons pas d'emploi au sortir des écoles ; nous sommes « libres » d'obéir aux lois de l’Etat et de la classe possédante ou « libres » de séjourner dans les prisons.

Dans la société capitaliste « liberté » signifie : liberté d'entreprise. Les lois disposent que pour constituer une entreprise commerciale il faut avoir un capital, et faute de capital comment avancer les dépenses d’installation et les salaires ? Puisque seuls les capitalistes peuvent entreprendre librement, seuls eux sont libres. Le système social actuel ne laisse qu'une « liberté » à ceux qui ne possèdent pas des moyens de production : celle de produire au profit de ceux qui en possèdent et de recevoir des salaires en échange des profits produits !

1 commentaire:

Lionel a dit…

Mais qui a dit que des citoyens ne conspirent pas, en accumulant une énorme somme d'argent pour racheter le pays? Si la dette continue de grimper, les choses pourraient bien être plus simples que prévues pour faire la révolution ;)